Atom EDI - Blogueur du soir

Nombre de développeurs PHP, moi y compris, recherchent des logiciels optimaux pour les accompagner dans leurs jobs de tous les jours. Gratuit, payant, open source, léger, complet, user friendly, un peu geek ou simplement minimaliste. Après avoir utilisé pendant longtemps PHPStorm et en avoir eu un peu marre de devoir payer la licence à chaque major update, j’ai pris parti d’aller regarder les solutions existantes et gratuites. Et dans ce cadre-là, j’ai décidé d’installer Atom.io pour le développement PHP !

Alors pourquoi Atom.io ? Parce que je suis assez « carré » dans ma tête, j’utilise un logiciel généralement par « utilité » ou grande famille de manipulations. Je suis du genre à avoir un terminal en parallèle de mon éditeur, là où nombre de personnes que je connais intègrent les deux en un, et je dois avouer que j’utilise déjà SublimeText pour copier / coller des bouts de commandes, garder au frais quelques infos, faire des notes « tampons ». Je précise aussi que je suis sous mac et que par effet de bords, tous mes documents sous SublimeText sont rechargés (même si je ne les ai pas sauvegardé) après un redémarrage impromptu, si tant est que ça puisse arriver sous macos :p

Je passe évidemment les netbean ou eclipse que j’ai déjà poncé par le passé et dont je ne suis absolument pas fan : pour l’époque, la gourmandise de l’un face à la lenteur de l’autre et au manque de features malgré une palanquée de plugins m’ont fait les abandonner pour de bon (et je pardonne rarement semblerait-il…)

Donc me voici, en train de m’installer Atom.io, et de chercher comment pallier / compléter les features qui pourraient venir à manquer. Je pense avoir les mêmes envies que le commun des mortels en ce qui concerne l’utilisation de mon éditeur :

  • Auto-complétion des classes / variables / namespaces (y compris celles qui concerne mon propre code source, oui ça paraît dingue, mais tout le monde ne le fait pas)
  • Goto définition, ça parait dingue aussi mais c’est pratique de cliquer sur le nom d’une classe / méthode et atterrir directement dessus, gain de temps inside 🙂
  • Beautifer de code et si possible sous une norme prédéfinie (PSR, choisis ton chiffre), parce que j’écris vite et pas très bien :p

Là, nous avons une liste de must have, maintenant il me faut aussi aller chasser dans les features qui me feraient beaucoup de bien mais pas forcément vitales :

  • Ne bouffe pas toutes les ressources de ma machine : oui PHPStorm, au lancement, mettait a genou mon mac pourtant si puissant… et mangeait en moyenne 30 % des ressources en utilisation normale ! Oui, je fais le précieux mais faut faire mieux 🙂
  • Fan de la commande « duplicate », il me faut l’équivalent.
  • Highlight des variables sélectionnées (quand je débug, je trouve ça très confortable).
  • Petit rapport d’erreur PHP, un oubli de parenthèse ou autre est si vite arrivé.
  • La PHPDoc aussi bien généré automatiquement que affiché dans l’auto-complétion, encore un truc qui semble trivial mais tout le monde ne le fait pas.
  • Le choix dans les thèmes, me limiter à dark ou white ne suffit pas, j’ai les yeux exigeants :p

Alors, avec cette liste de courses en magasin, me voici donc en train d’installer, configurer tester Atom.io et quel est le constat ? Booooooooooon, très bon 🙂

La suite dans mon article : Mon installation Atom.io pour le PHP, ça va t’éclater